Les cinq filles de François Patureau Laborie.

François Patureau Laborie (Sosa 66) est né en 1767 à Palluaud ( Charentes) à 11 km de La Roche-Chalais (Dordogne). Il a 22 ans au moment de la révolution et vit à la Roche-Chalais.

Le 16 germinal an III, (5 avril 1795), il épouse Jeanne, Suzanne, Anne Marin, à La Roche-Chalais, mariage révolutionnaire dans le sens littéral.

 

mariage revolution

mariage révolutionnaire.

Du fait de sa profession, il est très présent ou plutôt sa signature est très présente sur les registres d’état civil de la Roche-Chalais dans ces années là, surtout aux côtés d’un certain Trigant.

signature patureau 1

 
Sa première fille, Marie Amélie naît vers 1797.
La seconde fille, Jeanne Judith le 19 pluviôse an VII (7 février 1799) à La Roche -Chalais.
La troisième fille Sara Zénobie le 4 vendémiaire an IX,(28 septembre 1800), La Roche-Chalais.
La quatrième fille Suzanne Clémentine le 5 mars 1807, La Roche-Chalais.
François Patureau Laborie s’impatiente. Il s’impatiente à tel point que le 6 août 1808, il est mentionné  » enfant mâle légitime » dans la marge du registre d’état civil, jour de la naissance de Françoise Nanci. Heureusement pour moi car c’est mon aïeule du côté paternel, Sosa 33. Il a alors 38 ans. Ce sera la dernière fille du couple.
Les années passent les filles grandissent,
Le 1er juillet 1829, il marie sa quatrième fille, Clémentine 22 ans à Pierre Beaupertuy, boulanger.
Le 14 janvier 1833, il marie sa dernière fille Nanci 25 ans à Bertrand Henri Desages.
Mais pas de traces de mariage pour les trois aînées.
Le recensement de 1836 à la Roche-Chalais confirme cet état de fait.
Dans la maison n° 96 vivent François et sa femme ainsi que trois filles célibataires, Amélie 38 ans, Judith 34 et Zénobie 30 ans. Dans la maison à coté vit Henri Desages et sa femme Nanci ainsi que leur fils Pierre de 3 ans. Dans la suivante habite Pierre Beaupertuy, sa femme Clémentine et leur fils Pierre de 4 ans.
 Ils sont tous très proches, mais quand Suzanne Marin décède en 1837 puis François en 1840, à La Roche-Chalais, il laisse trois filles célibataires, une fille veuve Clémentine qui va se remarier et Nanci.
Bertrand Henri Desages est le seul « homme » de la famille. Il n’y a donc aucun descendant mâle PatureauLaborie. Le nom s’est éteint avec lui.
Ce n’est surement pas ce qu’avait rêvé François Patureau Laborie….
Sources;
AD Charentes Palluaud BMS
AD Dordogne La Roche Chalais recensement 1836, BMS.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s