Le Grand Hiver 1709 en Poitou.

Quand une vague de froid submerge la France, on en vient toujours à raconter les hivers anciens, en particulier ceux de 1985 ou encore celui plus ancien de 1956. C’est d’un autre hiver dont je viens vous parler; celui de 1709. Il fut nommé le Grand Hiver par Réaumur et Lavoisier.

Il est rare que dans les Archives BMS, les curés d’antan viennent nous parler du temps qu’il fait. Je l’avais déjà noté à Pamproux mais voici le récit du curé de St Rémy (79).

1709-st-remy-froid-violent

Archives départementales des Deux-Sèvres, Saint Rémy, 1700.1709 vue 59.

Le sixième jour de janvier de la même année 1709, commença un froid si violent et continue l’espace de trois semaines que un homme vivant n’en a ressenti de semblable les oiseaux périrent presque tous comme les pinsons, les alouettes perdrix corbeaux et aussi menus oiseaux. Les bleds furent tous gelés de sorte qu’il n’y eut pas la semence de froment orge et seigle ce qu’il y eut pour vivre c’est que ce printemps on fit une si grande quantité de baillarge et notamment sur les …qu’il y en eut assez pour faire vivre tout le monde, les vignes gelèrent aussi, tous les noyers exceptés quelques petits furent perdus et furent une grande perte pour les paysans car il y en avait une grande quantité dans ce bourg dont les paysans faisaient de l’huile pour leur entretien.  Il y en avait six gros dans le cimetière qui périrent aussi, comme ci aussi le froment se vendit cette année là jusqu’à trois cents cinquante livres.

fait à Saint Rémy le 10 décembre 1709.

Curé à St Rémy.

C’est le deuxième témoignage que je rencontre dans la lecture des Archives et exclusivement en début d’année 1709. Je ne pense pas que les curés de ces paroisses se soient concertés, ni qu’il y ait eu une volonté de transmettre une information météo, mais plutôt un problème qui fut si important et si grave pour la communauté et aussi pour le curé qu’ils se sont sentis obligés de le noter.

Si on rapproche les deux textes, je trouve étonnant qu’il s’accordent sans concertation sur le premier jour de grand froid; le sixième jour fête des rois. Le curé de Pamproux nous parle de la météo très précisément, le grand froid commença après une matinée pluvieuse, vers deux ou trois heures de l’après midi. Il commença alors à neiger, et la neige resta sur la terre du 8 janvier jusqu’au milieu de mars 1709. A St Rémy, le grand froid ne dura que trois semaines.

Les oiseaux périrent, les vignes, les noyers (Pamproux et St Rémy), les châtaigniers (Pamproux) gelèrent, et tous les deux s’accordent pour parler de l’envolée du prix des blés et autres céréales.

Seul le curé de St Rémy a une note plus optimiste, la quantité de baillarge semée au printemps a permis de nourrir tout le monde.

Un mort de froid a été recensé à Pamproux le 13 janvier, à St Rémy?

monet claude la pie 1868 1869

Claude Monet. La pie 1868.1869

Ce tableau est un de mes préférés, je n’hésite pas à le remettre en avant. Il aurait peut-être évoqué une menace de disette pour l’été suivant, ou le risque de périr de froid pour nos ancêtres. Signe des temps, il me parle plus de silence, de neige qui craque sous les pas et de la pie qui nous invite à une promenade ou à une méditation.

Avez vous rencontré des récits au fil de vos lectures sur cet hiver 1709?

 

Advertisements

3 réflexions sur “Le Grand Hiver 1709 en Poitou.

  1. J’ai rencontré de nombreuses mentions de ce « grand hiver » en Anjou. En particulier à Lasse, voici ce qu’écrit le curé en 1709 :

    « En cette présente année mil sept cent neuf […]
    Il y a eu le landemain des Roys de cette présente année le commencement d’un hyver si rigoureux que les gros bleds en ont esté tous gelés, les noyers l’ont esté et une grande cherté sur les bleds. »
    [Allusion au Grand Hiver de 1709 et à la terrible vague de froid qui s’abattit sur tout le territoire français dans la nuit du 5 au 6 janvier.]

    Les témoignages sont si précis que l’on a même pu reconstituer heure après heure l’arrivée du phénomène sur tout le territoire français ( mais je ne sais plus sur quel site…) et la progression de la vague de froid.
    voir sur mon blog par exemple ici:https://feuillesdardoise.wordpress.com/2016/12/17/chroniques-de-lasse-49/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s