Petites phrases, maximes et proverbes généalogiques.

Suite logique de l’article précédent et quelques lectures plus tard, voici quelques phrases ou maximes qui m’ont marquée.

Pourquoi fait-on de la généalogie? Je laisse Claude Levi-Strauss répondre à ma place.

« Chercher ses racines, c’est au fond se chercher soi-même : qui suis-je ?
Quels sont les ancêtres qui m’ont fait tel que je suis ? Des noms d’abord, des dates, quelques photos jaunies ou, avec plus de chance, un testament, une lettre. »
Claude Levi-Strauss

Si on recherche d’abord des noms et des dates, on aime trouver aussi leur signature, des photos ou une trace écrite. Les photos de mes ancêtres ne sont malheureusement pas annotées. Ainsi sur la plus-part, il n’y a rien et sur quelques unes, il y a « mon grand père », mais de qui ? Seule certitude, c’est un ancêtre.

Il faut bien admettre que nous sommes l’addition de tous nos ancêtres d’abord dans les gênes, puis physiquement. Je parle de l’hérédité. J’aime bien l’image qu’en a fait Oliver-Wendell-Holmes.

L’hérédité est comme une diligence dans laquelle tous nos ancêtres voyageraient. De temps en temps, l’un d’eux met la tête à la portière et vient nous causer toutes sortes d’ennuis.
Artiste, écrivain, Essayiste, Médecin, Poète, Scientifique (1809 – 1894)

L’image d’un ancêtre qui met la tête à la portière est particulièrement réjouissante, sauf si on imagine qu’ils nous apportent leurs maladies. On en vient à souhaiter qu’ils restent sagement dans la diligence. Ma généalogie est régionale, même si il y a plusieurs régions, ils se marièrent souvent entre eux, avec donc un fort taux d’endogamie. Le risque de voir l’un d’entre eux mettre le nez à la fenêtre est donc important.

Mais,Sénèque nous met en garde et il ne s’agit pas d’hérédité, mais bien de notre façon de penser, de communiquer via un blog ou autres sur nos ancêtres.

« Qui s’enorgueillit de ses ancêtres, loue les exploits d’autrui. »
Sénèque

On touche à la pratique de la généalogie, ce qu’on en dit, ce que l’on en fait. Une particule de nos ancêtres ne fait pas de nous des nobles, un fait éclatant ne rejaillit pas sur nous, un ancêtre artiste ne fait pas de nous un artiste. Mais cela fait du bien d’en parler. Tant pis pour Sénèque. A contrario, un ancêtre peu respectable ne nous rend pas malhonnête, c’est rassurant.

Plus sérieusement, quand on a dépassé les « qui suis-je », « les exploits » de nos ancêtres, il nous reste ce que nous transmettons à nos descendants. C’est un autre proverbe qui me parait illustrer cette situation.

On ne peut donner que deux choses à ses enfants, des racines et des ailes. Proverbe juif.

Des racines et des ailes, outre le rappel d’une émissions TV, fait rêver. Leur donner des racines généalogiques revient à les ancrer dans le sol pas forcement local ni régional, mais leur donner un sentiment d’appartenance. Quant aux ailes, je vous laisse imaginer, la liberté de voler plus loin, plus haut…

Je pense avoir résumé ma pratique généalogique, le dernier proverbe étant mon préféré; il est tourné vers l’avenir.

NE PAS ÊTRE VOYEUR MAIS TÉMOIN ET PASSER LE RELAI…...

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s