Pourquoi les protestants s’exilent vers 1662, vers quel ailleurs ?

Un commentaire sur la « crise de l’Avènement »  m’a entraînée sur les chemins de la Grande Histoire et celle nos ancêtres protestants. Si la famine de ces années là peut être une raison de partir vers 1662, il en est une autre plus profonde, l’avènement de Louis XIV lui même et l’application « stricto sensu » de l’Edit de Nantes.

En recherchant l’ascendance de François BERGERON, aubergiste à la Crèche dans les années 1700, Geneanet me donnait en réponse une famille BERGERON de Saint Hilaire sur  l’ Autize ( aujourd’hui, Saint Hilaire des Loges , Vendée) qui partait en exil vers 1662 pour Quebec . Rien ne me permet de rapprocher l’ascendance de François Bergeron à cet autre François Bergeron, mais la date 1662, vingt trois ans avant la révocation de l’Edit de Nantes, m’a interpellée.

1663, le curé Delacroix d’Exireuil nous fait part d’un décès;

Le vendredi 13 juillet 1663 décéda Jehan Poussard, de ce bourg d’Exireuil, qui par la grâce de Dieu se convertit à la foi catholique gît en ce cimetière d’y celui âgé de 65 ans. Exireuil BMS 1662-1678 vue 79

Puis surgissent quelques actes d’abjuration.

Le 24 de janvier 1667, ont épousé par devant nous Jacques Bousseray avec Suzanne Pié (ou Ré) à laquelle j’ai donné l’absolution de l’hérésie en présence de tout de plusieurs témoins.
R Aucher prêtre curé de Saint Maxire (79)
Saint Maxire BMS 1597-1700 vue 171

Pourquoi abjurer la religion protestante dans les années 1660 ?

Il me fallait revenir à la Grande Histoire, à l’histoire protestante dans le royaume de France, à Louis XIII, à Louis XIV et plus précisément à sa politique religieuse.

25 août 1572, jour de la Saint Barthélémy; Catherine de Médicis ordonne le massacre des protestants et en particulier de leur chef, Coligny. On dénombre plusieurs milliers de morts à Paris et dans toute la France. La paix qui suivit est toute relative. Une première vague de départ est encouragée par Calvin vers Genève, L’Angleterre et les Provinces Unies.

30 avril 1598, l’Edit de Nantes fait une place aux protestants, leur donne la liberté de culte, l’accès à toutes les charges et professions, le droit de tenir des assemblées politiques, et celui de garder des places fortes au nom du roi pour assurer leur sécurité.

14 mai 1610, l’assassinat d’Henri IV qui avait réussi à maintenir un équilibre entre les religions et ainsi la paix dans le pays, rebat les cartes. Le jeune Louis XIII soutient le renouveau catholique. La paix est précaire mais la coexistence pacifique.

1620, l’assemblée générale des églises protestantes se réunit à La Rochelle, bastion de la religion calviniste, malgré l’interdiction royale et décide de défendre les places protestantes. La guerre est alors inévitable.

1628, Louis XIII et Richelieu décident de soumettre la ville de La Rochelle qui fait parti des places fortes accordées aux protestants par l’Edit de Nantes et refusent que la ville puisse constituer un « état dans l’état ». Le Grand Siège durera quatorze mois jusqu’au 1er novembre 1628. C’est la fin des privilèges de la ville. Les fortifications sont abattues, le temple transformée en cathédrale, la majorité religieuse devient alors catholique.

Le Cardinal de Richelieu au siège de La Rochelle (1881), musée d’Orbigny Bernon de La Rochelle.

.Ce 1er novembre 1628 Louis XIII victorieux et leur accorde la paix.

28 juin 1629 un édit est promulgué par Louis XIII, l’Edit d’Alais (Alès) ou Edit de grâce. Il confirme le régime de tolérance religieuse, mais réduit les réduits les privilèges militaires des protestants trop puissants à son goût. Les fortifications seront démantelées .Il y eu à nouveau des départs vers les pays refuges. L’histoire est en marche.

Il n’y a plus de territoire réservé aux protestants et les deux religions doivent coexister. Les huguenots perdent leurs privilèges politiques; places de sûreté et assemblées politiques. Ils sont alors dépendant du « bon plaisir du roi ».

Pour des raisons de politiques extérieures, cette cohabitation perdura bon an mal an jusqu’en 1655, 1657. Le cardinal ayant obtenu les alliances nécessaires avec les anglais, devint plus intransigeant, décide d’étouffer la R.P.R (la religion prétendue réformée, terme employé par les catholiques et par l’administration de l’époque). Le cardinal de Mazarin tente alors de faire appliquer à la lettre l’Edit de Nantes dès 1656 ce qui sera effectif en 1661.

Plusieurs édits restrictifs sont alors émis.

Le dernier synode des églises réformées de France eut lieu à Loudun (86) en 1659.

Il devient interdit de faire appel à des pasteurs étrangers  en particulier de Suisse.

Louis XIV en Apollon dans le ballet de la nuit, 1653

Louis XIV, le roi soleil.

Louis XIV, 22 ans, décide à la mort de Mazarin en mars 1661, de ne plus prendre de ministre et d’exercer son pouvoir qui sera alors absolu. Il s’identifie  au soleil, considère que seul Dieu est au dessus de lui, qu’il est monarque absolu de droit divin, chef des catholiques. Dans ses mémoires, il écrit vouloir maintenir la tolérance vis à vis des réformés dans « les plus étroites bornes » de l’Edit de Nantes (1598), et de l’Edit d’Ales (1629).

L’application à la lettre de l’Edit de Nantes, sous-entend que tout ce qui n’y est pas écrit est interdit….

L’étau se resserre.

Les textes législatifs contraignants les protestants s’accélèrent pour atteindre un paroxysme dans la décennie de 1660. Les abjurations commencent dans ces années là, de nouveaux convertis apparaissent  sur les registres d’inhumation. D’autres hommes, pour plusieurs raisons, peut-être la famine, mais aussi la vision d’une France devenue trop étroite, la misère,  le manque de travail et d’avenir vont s’exiler au fil du temps avec des pics en rapport avec les différents événements.

Du Poitou, ils embarquent des ports;  La Rochelle, Bordeaux, Dieppe, Rouen. Jusqu’en 1669, ils émigrent « officiellement ». Ils s’engagent au service d’un colon, d’une institution, ou d’un marchand vers la Nouvelle France, L’Acadie, les Petites Antilles. Il y a des études passionnantes sur ce sujet. Il faut alors s’intéresser aux compagnies, la Compagnie des Iles d’Amériques, la Compagnie des Indes Occidentales et Orientales. Le port de La Rochelle est tourné pour des raisons économiques vers le Nouveau Monde. En 1664, un comptoir de la compagnie des Indes Occidentales fut créé à La Rochelle.

En 1669, un édit royal interdit l’émigration des réformés, interdiction renouvelée dans l’Édit de révocation en 1685 et étendue aux nouveaux convertis.  Les voies maritimes sont alors surveillées.

Après cette date, ce sont des fugitifs que des chaloupes viennent chercher ,  déposent à bord des vaisseaux anglais, hollandais et danois ancrés au large. La mer est facile à franchir. Ils partent plus loin ensuite.

.La révocation de l’Edit de Nantes, l’Edit de Fontainebleau en octobre 1685, est l’aboutissement de la politique religieuse de Louis XIV qui considère qu’en 1685, il n’y a plus de protestants en France,  dernière étape, la plus violente, d’un long processus . Même si la religion n’est pas la seule raison d’exil, les années 1598, 1661 et suivantes, puis après 1680 ont été des pics d’émigrations vers un ailleurs.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s