Pamproux (79) et mes ancêtres.

Pamproux occupe une place certaine dans la vie de mes ancêtres et ce depuis environ 1685, jusqu’en 1925. Il s’agit au moins de deux branches, sans lien généalogique avant moi mais qui se sont peut-être croisées, rencontrées? C’est ce que j’ai voulu rechercher.

Pamproux.

Commune des Deux-Sèvres, Pamproux est située entre Poitiers et Niort près de Saint Maixent-l’Ecole. L’origine du nom vient des vignes et de leur couleurs rousses; pampres roux. En 2013 la commune comptait 1690 habitants, un peu moins qu’en 1903 date a laquelle Numa Desage a repris la pharmacie de Pamproux (alors 1968 habitants).

pamproux-la-grande-rue

Pamproux, la grande rue. carte postale

Ils ont alors fréquenté le temple protestant place de la Mairie, terminé depuis juin 1840, l’école protestante des garçons pour Henri Desage construite en 1867. Mais c’est la halle qui a été le lieu fréquenté par tous à travers le temps. Construite en 1700, elle fut remise d’aplomb en 1828, et la couverture fut refaite en 1923.

pamproux-place

Pamproux, place de la Liberté. Carte postale.

Avant 1900, une autre famille a ses origines à Pamproux, sans aucun lien à l’époque, la famille Vacher/Maye, et leurs ascendants, Pinaudeau, Rateau.

arbre-monopage-maye-jacques-horizon

tableau Heredis, ascendance Vacher.

En 1776 le curé de Pamproux fait un inventaire de ces familles qui, même si celui-ci ne ressemble pas dans la forme aux recensements actuels, fourmille de renseignements. Dans ce recensement, il nomme le chef de famille, la date et la paroisse de la naissance, le conjoint et les enfants, et surtout la religion de ses paroissiens, ce qui pouvait être une motivation en ce temps là.

Le recensement de 1776.

Madeleine PEIGNON, 40 ans, veuve PINAUDEAU et ses 5 enfants dont Pierre Pinaudeau. Elle est catholique, vit dans la 66 ème maison, auprès de sa famille dans les maisons adjacentes. Ils sont huiliers.

Madeleine SENVET, née à Rouillé vers 1717, vit dans la 271 ème maison à Vielpin,. Veuve de Daniel Germain MAYE, laboureur, elle est protestante ainsi que ses six enfants. On apprend que quoique protestant trois enfants ont été baptisés à l’église de Saint Martin de Pamproux, et les deux derniers au prêche protestant en 1746 et 1750. La tolérance de la religion RPR a augmenté au fil du temps.

Jacques MAYE, 37 ans fils aîné vit dans la ferme avec sa mère, et se mariera en 1793, à 54 ans, Il épouse alors en deuxième mariage, Jeanne, la fille de Jacques Germain Rateau, née en 1757, sera le père de Jacques et grand-père de Marie, épouse Vacher.

Jacques germain RATEAU, né à Pamproux en 1718, journalier, marié à Marie PARNAUDEAU depuis janvier 1746, a cinq enfants.  Ils vivent dans la 79 ème maison et sont tous protestants.

Ces familles PINAUDEAU et PEIGNON vivaient à Pamproux avant 1700, c’est alors un autre état dressé en 1698, qui nous renseigne sur Pamproux.

pamproux-la-halle

Pamproux, la Halle. Carte Postale.

ETAT DE L’ELECTION DE SAINT MAIXENT DRESSE PAR SAMUEL LEVESQUE EN 1698
 
PAMPROUX

Il y a deux paroisses à Pamprou, appellées Saint Maixent et Saint-Martin, jointes pour les tailles, dans l’étendue desquelles, outre le bourg, sont huit villages, sçavoir : Parondeau, La Pottière, La Villedé, Vieilpain, Nerbonneau, Les Fosses, La Cognonière, Le Coudré.

Les deux cures valent chacune trois cens cinquante livres, tenues, celle de Saint Maixent par le sr Fontaine, et celle de Saint-Martin par le sr Pichaud. Il y a de plus un vicaire, appellé le sr Pasquet, tenu par les Pères Jésuites de Poitiers. Il y a un prieuré qui appartient aux Jésuites de Poitiers, de trois mille livres, qui les fait seigneurs de la paroisse, avec M. l’abbé de Saint Maixent, à cause de la chambre abbatiale, aussy de revenu de trois mille livres. On fait le service de deux chapelles en une petite église près les cimetières : l’une, de soixante livres, appellée Notre-Dame de Larsaut, tenue par le sr Masson, curé de Sichy, près Paris; l’autre des Cautiers, de vingt livres, tenue par ………….. ;

Le climat est sec et on y sème de toute espèce de bled; il y a quelques vins fort petits, beaucoup de noyers, assez de fourrages. On y commerce sur les bleds et aussy sur quelques bestiaux. Le bourg de Pamprou est fort spacieux ; on y tient marché tous les lundis, où il y a minage, fort bon et qui tient sous une halle; on y vend d’ailleurs quelques petites denrées; il y a une horloge, et quatre foires qui peuvent valoir aux seigneurs avec les droits du minage, qui est un double par boisseau, cent livres.

 Il y a un pont de pierre sur une partie de la rivière de la Sèvre qui y passe, qui auroit besoin d’être raccommodé.
GE 86- Entraide généalogique dans la Vienne.

En 1685, dans le Poitou nous trouvons les registres d’abjuration. Ainsi,  les familles FRAPIN, BELIN ancêtres des PEIGNON abjurent dans l’église de St Martin de Pamproux .

Cette famille Maye et ses ascendants semble avoir vécu à Pamproux depuis avant 1685 jusqu’à environ 1866 alors que la famille Desage/Moreau y vécut de 1903 à 1925. Ils ont en commun d’avoir tous été protestants, même si certains ont abjurés mais n’ont pas pu se rencontrer, si ce n’est au cimetière…

Hector DESAGE, le père de Numa repose au cimetière  de Pamproux, route de la Mothe St Heraye depuis 1925, année où la famille a quitté Pamproux.

pamproux-le-pont

Pamproux, le Pont. Carte postale.

GE 86 Entraide généalogique dans la Vienne.

le cahier de doméances; mars 1789, 463 feux.

http://www.pamproux.fr/fr/association/1/3575/section-histoire-patrimoine

Advertisements

4 réflexions sur “Pamproux (79) et mes ancêtres.

  1. J’aime beaucoup la « démarche » donnée à cet article. De nombreuses branches protestantes de mon arbre familial sont passées à Pamproux et l’une d’elles a sans doute croisée l’une des vôtres … A surveiller donc 😉

  2. je suis de pamproux à la retraite depuis peu en Béarn.J ai pris beaucoup de plaisir à vous lire et à voir les photos; le pont est celui de la mothe? oui je pense , il me semble reconnaître la maison sur la droite.

      • C est le pont de la route de la mothe. Je reconnais j habitais à coté à la fontaine, la grand fontaine, pas celle de Chabannes à Saint martin;

        jacques

        ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s