1929, un dimanche à la plage; photo ancienne.

C’est un beau dimanche de printemps 1929. Henri tient l’appareil photo. Il a toujours aimé prendre des photos, comme son père Numa. D’ailleurs, c’est décidé, quand il aura sa maison, il se fera un labo photo, un cabinet noir où on peut faire ses propres développements. Henri Desage a 28 ans, il est diplômé d’une école d’ingénieur.

numérisation0280

Royan 1929, spectacle. source personnelle.

Ce dimanche, ils ont décidé de faire une excursion à Royan , station balnéaire sur la côte atlantique et sont partis en voiture de bonne heure. Henri est le plus heureux des hommes. Dans son objectif, ses parents, Numa et Nelly, assis dans des fauteuils de plage, Numa,  pharmacien à La Crèche (79), coiffé d’un canotier, pantalon blanc chaussures blanches, montre gousset à la poche. Il a 59 ans. A sa gauche Nelly, tout de noir vêtue, y compris les bas, et coiffée d’un chapeau cloche, une pochette entre les mains et un demi sourire aux lèvres, elle a 54 ans. Aux pieds de Nelly, Madeleine l’amour de sa vie. Ils sont fiancés et  le mariage est prévu fin octobre 1929. Sa robe est claire, fleurie et printanière, son style décontracté et son attitude nonchalante contraste avec celle de ses futurs beaux-parents. Elle gardera cette élégance toute sa vie. Elle a alors 21 ans. Derrière, des spectateurs, tous ont le regard tourné vers un point inconnu. Ils sont nombreux, de tous les âges, manifestement pas venus pour un bain de mer. Deux jeunes femmes à la mode de ces années là,  quelques femmes en noir et chapeau cloche, quelques enfants sont dans l’objectif et en arrière plan perché sur le parapet des hommes et quelques couples. Sur la plage, les fameuses toiles de tentes rayées bleu et blanc typiquement royannaises arrivées dès 1825, avec la mode des bains de mer.

royan les plus belles plages par Delorme, 1925

Royan les plus belles plages par Delorme, 1925

Mais que regardent-t-ils?

Royan sur la côte atlantique est réputée pour son casino, son parcours de golf, ses  courses, concours hippiques, tennis et ses régates mais aussi des animations comme les voyages aériens en ballon ou encore plus nouveau, voyages en avions. Dès 1910, à l’occasion de la première semaine de l’aviation à Royan, Louis Gibert pose son monoplan Blériot sur la plage de Pontaillac. 1913 ce sera au tour de Brindejonc des Moulinais de survoler Saint Palais sur mer.

Ce qu’ils voient reste un mystère.

Sources ;

Royan

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s