Sorges et la truffe noire en Périgord.

Alors que la ville de SORGES vient de clôturer sa 28 ème fête de la truffe noire, il m’est venu l’envie de savoir si nos ancêtres en parlait au XIXème. J’ai donc recherché une enquête statistique  comme celle du préfet DUPIN, 1802, en Deux-Sèvres.

sorges truffe

Même s’il n’existe pas d’équivalent au sens strict, il y eu bien une enquête statistique sur le département de la Dordogne à partir de 1835, sur la demande de François Auguste de ROMIEU (1800-1855)  préfet et confiée à Cyprien Prosper Brard (1786-1838). Cyprien Brard scientifique, ingénieur civil des mines, enquête sur la topographie, l’état civil et moral, l’histoire, l’administration, l’instruction publique, l’agriculture, l’industrie et le commerce. Il travailla pendant 3 ans en expédiant des questionnaires aux maires des 583 communes de Dordogne, puis rédigeant en particulier la partie agricole, mais il mourut le 28 novembre 1838 sans avoir terminé son mémoire. Ces documents sont réunis dans un fond conservé aux Archives Départementales de Dordogne.

 

SORGES, 1835; La ville n’est pas très industrialisée, il n’y a ni fabrique, ni manufacture, ni four à chaux. On ne compte aucun moulin ni à eau, ni à vent, un seul moulin à huile et « l’huile qu’on y fabrique se consomme dans le pays. On a pas commencé à cultiver le chou colza dont la graine produit de l’huile. »  » On fait des sabots en noyer mais on n’en vend pas hors la commune et quelques habitants font pour leur usage seulement des paniers en viorne. »

Et les truffes?

troisième série de questions; section industrie,

19. Trouve t-on des truffes noires ? oui.
20. Quel est le poids approximatif et par an des truffières de la commune?
Il m’a été impossible d’obtenir à cet égard des renseignements satisfaisants.
21. Les truffières changent elles de place ? oui.
22. Fait on une différence marquée entre la truffe qui vient à l’ombre du chêne noir et celle que l’on trouve sous les charmes les noisetiers …?
Celle qui vient de l’ombre du chêne est la meilleure.
23. Quelles sont les remarques des paysans sur la rareté ou l’abondance des truffes par rapport aux pluies ou à la sécheresse de l’été?
Lorsque le mois d’août a été pluvieux, il y a abondance de truffes.
sorges ign

Géoportail, carte ign Sorges et environs.

Si à Antonne, le maire déclare qu’  « il est impossible de  déterminer le poids des truffes récoltées par an, les truffières n’appartiennent pas au propriétaire du terrain. les truffes comme le gibier sont la propriété de tous ou plutôt les paysans les plus fins et les plus adroits », il est d’accord avec celui de Sorges comme celui de Négrondes qui déclare deux quintaux de truffes par an, Savignac  quatre quintaux ou encore celui de Cornille; Les truffes sont meilleures si elles sont récoltées sous un chêne et plus abondantes si le mois d’août a été pluvieux.
Le maire de Ligueux déclare lui,  » qu’il n’y en a pas dans sa commune ».
Depuis, vers 1840, quelques hommes passionnés ont mis en sol des plants de glands de chênes truffiers. A la fin du XIXème, Sorges enregistrait une récolte de 5 à 6 tonnes de truffes. Sorges est maintenant appelée la capitale de la truffe, la commune abrite un écomusée.
Ces documents « oubliés » sont passionnants pour la Dordogne, nous renseignant sur les cultures mais aussi sur létat de santé des habitants. Ainsi à Sorges apprend-on que les habitants sont de bonne constitution, que le pain le maïs et la pomme de terre sont leurs aliments habituels. Le pain du cultivateur se compose de froment, de baillarge et de seigle, sans y mêler ni pomme de terre ni haricot.  Tous les paysans boivent du vin ou de la piquette, il y a 8 ou 10 ivrognes reconnus.  On a l’habitude de « faire chabrole » de mêler du vin dans la soupe, on dit que c’est un tonique.
Cette enquête agricole de 1835, sous la Monarchie de Juillet a été une des premières tentatives d’évaluation précise  des richesses du territoire. Pour la généalogie, elle nous donne surtout une autre vision de la vie quotidienne et des coutumes de nos ancêtres selon leur région.
Sources;

http://archives.dordogne.fr/modules.php?name=News&file=article&sid=131

http://www.sorges-perigord.com/?sorges-et-la-truffe,29

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s